Marché monétaire de l’Uemoa: les pays membres entendent lever 2.179 milliards FCFA en 2014

Un montant total de 2.379 milliards FCFA va être levé par l’ensemble des huit pays de l’Uemoa à l’exception de la Guinée-Bissau dont les autorités n’envisagent pour le moment aucune émission de titres, selon des chiffres fournis par Adrien Diouf, directeur de l’agence Umoa-Titres.

Sur ce montant, explique M. Diouf dont les propos ont été relayés par le quotidien sénégalais Le Soleil,  2.179 milliards sont attendus du marché monétaire sous-régional, à travers des émissions de titres publics tandis que les 200 milliards restants vont être cherchés sur le marché international.

Ainsi, le Bénin prévoit un volume de 380 milliards FCFA, le Burkina Faso 115 milliards, la Côte d’Ivoire 810 milliards, le Mali 298 milliards, le Niger 471 milliards, le Sénégal 680 milliards et le Togo 225 milliards.

Le marché monétaire sous-régional est caractérisé par une forte évolution durant cette dernière décennie. D’après l’agence Umoa-Titre, les fonds levés sont passés de 43 à 2400 milliards FCFA entre 2001 et  2013. En outre, selon Adrien Diouf, il existe des « niches à exploiter et des zones d’optimisation ».

Les bonnes perspectives qu’offre le marché des capitaux est un des corollaires du contexte économique favorable qui règne au niveau de l’Uemoa où les prévisions de croissance affichent un taux global de 7% en 2014, soit un point de plus que l’année précédente.

Créée en mars 2013, l’agence Umoa-Titres est une entité de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao). Elle a pour mission, entre autres, d’aider les pays membres dans la mobilisation de fonds sur les marchés financiers.