Marie Ndiaye Prix Goncourt 2009 revendique des racines « uniquement» françaises

« Je me rends bien compte que je n’aurai jamais d’autre langue que française, d’autres culture que française, occidentale de manière plus générale », a affirmé l’écrivain à l’émission « Culture Vive » de Radio France internationale (RFI) lorsqu’elle fut interrogée sur ses « origines ».
L’attribution du Goncourt – présenté comme « le plus populaire et le plus prestigieux» des prix littéraire français – à Marie Ndiaye, dont le père est d’origine sénégalaise, a été largement célébrée par les médias sénégalais qui ont surtout présenté la romancière comme une « franco-sénégalaise ».
«Mes racines sont culturellement uniquement françaises », a affirmé la lauréate du Goncourt, dont le livre a connu, avant même sa distinction, un énorme succès en librairie.
Marie Ndiaye a refusé d’être présentée comme une « égérie de la ‘diversité’ », ce dernier concept étant utilisé en France pour évoquer surtout de manière subtile la question des minorités issues des communautés immigrées de races non blanches.
«Ca me gêne qu’on me rappelle cette identité là », a affirmé l’écrivain qui vit en Allemagne depuis environ trois ans selon son propre témoignage.