Mauritanie : début de production à la mine d’Askaf dans « 18 mois »

La société envisage de mettre en œuvre un plan de développement stratégique dont la première phase devrait lui permettre de produire 2 millions de tonnes de fer, rapporte le site spécialisé Mining Weekly consulté par Ouestafnews.

La deuxième phase, celle de l’expansion, devrait permettre la production de 4 millions de tonnes par an, tandis que la troisième, prévue en 2015, devrait amener à une production de six millions de tonnes par an.

Environ 200 millions de dollars (soit plus de 100 milliards de francs CFA) sont nécessaires pour la première phase du projet d’exploitation dont le démarrage est prévu dans le quatrième trimestre de l’année 2011.

Selon Mining Weekly, l’objectif de Sphere Minerals, société basée en Australie avec une filiale en Mauritanie, est de profiter de la montée actuelle du prix du fer.

Le flux de capitaux généré par la première phase, qui est en avance de 18 mois sur le programme initial, devrait financer la phase d’expansion d’un coût de 320 millions de dollars (plus 160 milliards de francs).

Depuis l’époque coloniale, la Mauritanie a toujours été un grand producteur de fer, selon des recherches effectuées par Ouestafnews.

Toutefois, en 2009, la production de fer avait chuté d’environ 9 % en raison de la crise financière internationale et de la baisse de la demande sur les marchés internationaux.

La production de fer en Mauritanie avait commencé par la région de Zouérate, région qui doit d’ailleurs son existence à la découverte de ce minerai.

Avec une production annuelle estimée à plus de 10 millions de tonnes, la Mauritanie se situe au 13ème rang mondial et le fer constitue la principale sources de devises pour le pays.