Mauritanie : le parti au pouvoir ne veut pas d’observateurs étrangers pour les prochains scrutins

L’Union pour la République (UPR, au pouvoir) en Mauritanie a exclu, l’invitation d’observateurs internationaux aux prochaines élections.

Courant 2018, des élections législatives et municipales vont se tenir, et l’année suivante, ce sera l’élection présidentielle. «La Mauritanie n’invitera pas d’observateurs internationaux parce qu’elle a pleine confiance dans son système électoral », a déclaré, le 22 avril 2018, le président de l’UPR, Sidi Mohamed Ould Maham dans des propros relayés par APA.

Le Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU) qui regroupe la plupart des partis de l’opposition mauritanienne avait réclamé la présence d’observateurs européens.