Médias : le journaliste Christophe Assogba publie «Presse béninoise : l’échoppe de la mafia »

Médias : le journaliste Christophe Assogba publie «Presse béninoise : l’échoppe de la mafia »
« Cet ouvrage explique et commente le processus électoral pendant le renouvellement des instances de l’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB), en 2010, à la lumière des pratiques malsaines ancrées dans la presse béninoise », indique le texte de présentation du livre transmis à Ouestafnews.

Cet essai de 200 pages, publié en mars 2011à Cotonou, se veut une « contribution à la compréhension de l’affairisme médiatique dans un pays où, l’information est manipulée au gré de l’argent », précise la même source. Le livre, selon son auteur, dénonce des pratiques courantes dans le paysage médiatique béninois et qui ont pour nom « journalisme-communication, journalisme-chantage et journalisme-affairisme » qui affectent « l’indépendance de la presse ».

L’ouvrage évoque des questions qui, au-delà du Bénin, interpellent tous les professionnels des médias africains. Il traite de sujets comme « la crédibilité des journalistes » ou encore « la responsabilité sociale des médias et des journalistes », selon son auteur qui collabore également à Ouestafnews.

« Le journalisme est un levier de la démocratie, un puissant facteur de développement et non une source d’enrichissement », indique l’auteur qui se dit convaincu qu’il faut lui rendre « ses lettres de noblesse que des confrères avides d’argents contribuent, au jour le jour, à désacraliser, galvauder et dévoyer ».

Titulaire d’une Maîtrise en Archéologie et d’un Diplôme d’Etudes Approfondies (D.E.A.) en Histoire à l’Université d’Abomey-Calavi, Christophe Assogba est le rédacteur en chef du quotidien la Nouvelle gazette, spécialiste des questions d’accès à l’information et de bonne gouvernance dans les médias, il est aussi formateur, activiste de Droits de l’Homme et membre du forum africain des journalistes d’investigations, selon la fiche de présentation parvenue à Ouestafnews.