Médias : Ouestaf News primé

Ouestafnews –Votre site d’information, Ouestaf News, vient d’ajouter un nouveau trophée à son palmarès. Un article du journaliste Momar Niang a été primé au gala de la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal.

L’article primé « Sénégal, retour silencieux de la lèpre, une maladie tropicale négligée » a obtenu le 3ème prix dans la catégorie presse en ligne. Il avait été publié sur ouestaf.com le 03 avril 2018.

Elimane Ndao de la Rts.sn, a été sacré meilleur reportage dans la catégorie et Ayoba Faye, de PressAfrik, est classé deuxième.

Pour le président du Jury de la « catégorie Presse en ligne », Mamadou Ndiaye, par ailleurs directeur des études du Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information, les reportages primés constituent des « travaux de qualité, un démenti pour ceux qui pensent que tous les journaux en ligne ne font que du copier-coller».

Pour Ouestaf News, il s’agit d’une toute première reconnaissance nationale qui s’ajoute à plusieurs distinctions obtenues à l’international, dont le dernier en date a été la nomination d’un nos reporters aux West Africa Media Excellence Awards organisé à Accra par la Media Foundation For West Africa en octobre 2018.

Attaché à son crédo de journalisme indépendant et de qualité, Ouestaf News, a aussi été co-lauréat en 2017 du Prix Pulitzer, dans le cadre du projet collaboratif des «Panama Papers », auquel il avait participé.

A cela s’ajoute aussi, les prix UEMOA Netcom Awards remportés à deux reprises en 2008 et 2009.

Dans les autres catégories, le journaliste de la Radio futurs médias (RFM), Youssouf Bodian, a remporté le prix du meilleur reportage radio.

Le premier prix « presse écrite » est revenu au journaliste de l’As Quotidien, Seydina Bilal Diallo. Ce dernier avait déjà remporté il y a à peine un mois le premier prix et le prix du meilleur article de presse écrite des « Prix E-jicom de Journalisme », mis en compétition par l’Ecole supérieure de Journalisme des Métiers de l’Internet et de la Communication (E-jicom).

Enfin, le meilleur reportage de télévision a été décerné au journaliste de la RTS, Abdoulaye Sinkaré et le prix spécial sur les droits de l’enfant, est également allé à la RTS avec la consécration de Kaltoum Guèye.

Cette cérémonie a été aussi marquée par des hommages appuyés rendus aux journalistes disparus durant l’année 2018, notamment Ahmed Bachir Kounta, Amadou Mbaye Loum, Ndéné Bitèye et Sidy Lamine Niass, le fondateur du groupe de presse Wal Fadjri.

ON/mn/ts