Menace acridienne sur l’Afrique de l’Ouest : un plan de riposte à 75 millions de dollars

La Banque Mondiale (BM) lève 75 millions de dollars en guise de contribution face à la menace du criquet pèlerin en Afrique de l’Ouest, rapporte Commodafrica (site spécialisé sur les matières premières).

Cette décision a été annoncée courant juin 2020 lors d’une réunion ministérielle virtuelle de haut niveau rassemblant 196 participants issus de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), de l’Union économique et monétaire ouest africaine, la Banque africaine de développement (BAD) entre autres.

Cette rencontre axée autour des moyens à employer pour lutter contre la menace acridienne a vu la Banque mondiale lever une somme globale de 500 millions de dollars dont 75 millions pour l’Afrique de l’Ouest.