Migrations: 200 millions d’êtres humains vivent hors de ‘leur pays de naissance’


PAR OUESTAFNEWS

Il s’agit là d’un chiffre "jamais" atteint, selon Ban Ki-Moon.
"Malheureusement, les migrants voient rarement leurs contributions (dans les pays d’accueill) appréciées à leur juste valeur" écrit le patron de l’ONU pour qui, "au contraire, ils subissent souvent abus et discrimination, du fait notamment de l’absence de mécanismes de protection ou des législations discriminatoires en place dans les pays. Dans certains cas extrêmes, ils sont victimes d’agressions à caractère raciste ou xénophobe".
Une convention internationale pour la protection de tous les "travailleurs migrants" existe, mais elle n’a été ratifiée que par 37 pays dans le monde.
Cette journée internationales des migrants est célébrée alors que l’Europe et les pays du nord de manière générale ferment leurs frontières aux ressortissants des pays du sud/ Une situation qui a engendré la recridesscence du phénomène des "boat-people", migrants dist "clandestin" et qui essaient de quitter les pays pauvres d’Afrique ou d’Asie à bord d’embarcation de fortune.
des milliers d’entre eux ont péri en mer entre 2006 et 2007, particulièrement sur les côtes atlantiques et dans la région du Golfe d’Aden.
En Afrique de l’Ouest, le phénomène a connu une telle ampleur que des campagnes nationales et internationales sont lancées pour dissuader les migrants de quitter leur pays, mais ces opérations restent encore sans résultat probant.