Mondial 2010 : Ayew fait contre mauvaise fortune, bon cœur

Le Ghana est la seule équipe africaine à avoir dépassé le cap du premier tour lors de cette Coupe du monde qui se joue en terre africaine.

Elu « homme du match », lors de la victoire et la qualification du Ghana contre les Etats-Unis d’Amérique (2-1) après prolongations le milieu de terrain des Black Stars, André Ayew ne veut pas faire de son absence forcée en quart de finale un problème.

« Le football est un sport collectif, avec mon avertissement (…) ce n’est pas un grand problème puisque derrière il y a la qualification », a déclaré le fils d’Abedi Pelé, l’ancien tripe Ballon d’or du football africain.

« Je fais confiance au groupe, à mes partenaires, je suis convaincu qu’ils feront tout leur possible pour permettre au Ghana de se qualifier pour le prochain (match) », a insisté le jeune milieu de terrain international.

Titulaire à part entière de la sélection ghanéenne depuis la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2010 jouée en Angola en janvier dernier, Andre Ayew rappelle que l’équipe nationale ghanéenne ne repose pas sur une ou deux personnes.

Néanmoins, « ce sera difficile pour le Ghana mais aussi pour toutes les autres sélections présentes en quart de finale », a-t-il relevé soulignant que le Ghana n’a pas le droit de lâcher à ce niveau de la compétition.

Après sa victoire contre les Etats-Unis d’Amérique, l’équipe du Ghana est devenue la 3ème nation africaine après le Cameroun (1990) et le Sénégal (2002) à atteindre un quart de finale de Coupe du monde de football.

Le 3 juillet 2010, les Black Stars qui s’étaient arrêtés pour leur première participation en phase finale de coupe du monde en 2006 en huitième de finale (battus 0-3 par le Brésil), joueront contre l’Uruguay, victorieux de la Corée du Sud (2-1) pour une place en demi-finale de la Coupe du monde 2010.

Le Ghana reste le seul représentant africain à cette coupe du monde après les éliminations dès le premier tour de l’Afrique du Sud (pays hôte), de l’Algérie, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et du Nigeria.