Musique – Tiken Jah Fakoly : non grata au Sénégal, honoré en Suède


Par Ouestafnews

Musique - Tiken Jah Fakoly : non grata au Sénégal, honoré en Suède
La star du reggae ivoirien, véritable idole en Afrique de l’Ouest, a remporté la première édition du « Freemuse Award », décerné le 3 mars pour marquer la journée de la « liberté de la musique », selon des informations fournies par le réseau IFEX, basé au Canada dans sa lettre hebdomadaire parvenue à Ouestafnews.
Tiken Jah Fakoly est un artiste qui exprime ouvertement ses idées « et qui dénonce inlassablement la corruption politique », explique le groupe qui lui a attribué le prix sur son site internet, tout en rappelant la mesure dont il fait l’objet au Sénégal depuis qu’il a critiqué le chef de l’Etat Abdoulaye Wade et des membres de sa famille.
Le prix Freemuse, qui en est à sa première édition est décerné par la Fondation Björn Afzelius pour la Culture Internationale, du nom d’un musicien de Rock suédois décédé en 1999 et qui, selon les promoteurs de la distinction, était connu pour sa défense des personnes opprimées.
Tiken Jah Fakoly, qui vit en exil au Mali depuis 5 ans, a fui son pays en raison de la crise qui y sévit depuis 2002. Il y était retourné récemment pour des concerts mais continue de vivre au Mali.
Une des ses plus célèbres chansons, « Quitte le pouvoir » est devenu une sorte d’hymne pour la jeunesse africaine contre les régimes corrompus soulignent les responsables du prix Freemuse.
Son trophée lui sera remis plus tard lors d’une tournée en Europe.