Niger : 100.000 hectares de terres cultivables perdus chaque année (ministre)

Le Niger, dont la majorité de la population dépend du secteur agricole, perd chaque année plus de 100.000 hectares de terres cultivables, a déploré le ministre par intérim en charge de l’Environnement, Mamane Wazir, cité par Xinhua.

Selon le ministre, cette situation, résultant des effets conjugués de la croissance démographique galopante du pays qui connaît l’un des taux de naissance les plus élevés du monde (7,6 enfants par femme) ainsi que des changements climatiques, est la cause du faible taux d’accroissement de la production agricole estimé à 2,5% par an, largement inférieur au taux de croissance démographique, aboutissant à la forte récurrence de l’insécurité alimentaire.

Pour pallier, cette tendance,  les autorités ont pris l’engagement  de restaurer annuellement 213.000 hectares, avec le soutien de plusieurs documents stratégiques, dont le Cadre stratégique de gestion durable des terres.