Niger : adoption dans la polémique d’un nouveau code électoral

Le Parlement du Niger a adopté le 24 juin 2019,  un nouveau code électoral, en l’absence des partis de l’opposition qui ont quitté l’hémicycle avant même les débats.

Le texte a été voté à l’unanimité des 133 députés présents, a indiqué Iro Sani, un des vice-présidents du Parlement. Avant de se retirer de l’hémicycle, les élus de l’opposition ont déposé une motion de censure contre le gouvernement de Brigi Rafini.

Qualifiant le vote de « mascarade », les opposants décrient l’article 8 de ce nouveau texte qu’ils assimilent à un moyen d’exclusion aux prochaines élections, le chef de fil de l’opposition Hama Amadou, exilé et condamné à 1 an pour une affaire de trafic international de bébés.