Niger : démarrage d’une opération de recensement biométrique dans la fonction publique

Le gouvernement nigérien a entamé une opération de recensement biométrique des agents de l’Etat, avec l’appui de la Banque mondiale, en vue de détecter les cas d’irrégularité.

Cette opération, selon le ministre nigérien délégué au Budget, Ahmat Jidoud, vise à «améliorer l’efficacité de la gestion des ressources humaines de l’Etat». Elle couvre également les étudiants et bénéficiaires de bourses et aides sociales ainsi que des retraités, a-t-il précisé. La population recensée est d’environ 500.000 individus.

La mission va durer 18 mois. La base de données biométrique constituée à la fin de l’opération sera comparée aux fichiers actuellement exploités par les ministères des Finances et de la Fonction publique, « pour détecter les cas d’irrégularité (doublons et les fantômes) », a dit le responsable du projet, Abdoul Razak Abani.