Niger : plusieurs responsables de la société civile écroués après une manifestation

La justice nigérienne a inculpé le 27 mars 2018 plusieurs responsables de la société civile, écroués après une manifestation interdite qui avait dégénéré dimanche en violences avec la police, ont indiqué les médias locaux.

Dimanche dernier, 23 personnes dont quatre figures de la société civile ont été arrêtées. Selon des responsables du Collectif d’ONG, à l’origine de la protestation, les personnes incarcérées sont poursuivies notamment pour «organisation et participation à une marche interdite » et «complicité de dégradations de biens publics et privés».

Des télévisions locales ont précisé que les quatre figures de la contestation sont incarcérées dans différentes prisons: Nouhou Arzika est en détention à Say (sud de la capitale), Moussa Tchangari à Ouallam (nord de Niamey), Me Lirwana Abdourahamane à Dai-Kaina (ouest) et Ali Idrissa est écroué à Filingué, à environ 180 km au nord-est de Niamey