Niger : TAEF exige la réouverture « immédiate » de la chaîne télé et radio «Labari »

Le Forum des éditeurs africains (TAEF, en anglais) a condamné ce mercredi 28 mars 2018, la fermeture par les autorités nigériennes de la télévision et la radio « Labari »  le 25 mars dernier, rapporte la presse locale.

Le Forum des éditeurs a exigé « la libération des confrères et activistes détenus, et la réouverture immédiate » de la radio et télévision Labari, indique la même source.

La police nigérienne a ordonné l’arrêt de diffusion de la chaîne pour avoir refusé de fournir l’enregistrement du journal du soir du 25 mars. Elle réclamait un enregistrement relatif à une intervention de l’avocat et acteur civile, Larwana Abdouramane, sur la manifestation réprimée par la police nigérienne.

Le 25 mars dernier, la société civile et l’opposition nigérienne ont manifesté à Niamey (capitale) pour réclamer à l’Etat nigérien « l’abrogation » de la loi des finances 2018. Une manifestation dispersée par la police nigérienne.