Nigeria : 130 000 contribuables soupçonnés de fausses déclarations fiscales (audit)

A la suite d’enquêtes menées par son ministère de l’économie et des finances, le gouvernement fédéral du Nigeria a identifié 130 000 contribuables, dont des personnes physiques et des sociétés à forts capitaux, qui se sont rendues coupables de fausses déclarations fiscales ayant entraîné le sous paiement d’impôts.

Selon le ministère des Finances, les enquêtes ont été menées sur la base d’un certain nombre de données, parmi lesquelles des registres fonciers des gouvernements des Etats de Lagos, Kaduna, Kano et Ogun, ainsi que du territoire de la capitale fédérale.

D’autres données ont également été recueillies auprès d’un certain nombre de pays, y compris les « paradis fiscaux traditionnels », dans le cadre des protocoles d’échange d’informations.