Nigeria : la perpétuité pour 27 « casques bleus » ayant servi au Libéria

Ces soldats étaient poursuivis par le tribunal militaire de l’Etat d’Ondo (sud-ouest), après avoir protesté contre des ponctions effectuées sur leurs primes, une attitude contraire aux textes qui régissent les forces armées du Nigéria, rapporte la presse nigériane.
L’application du verdict reste toutefois conditionnée à son approbation par la haute hiérarchie militaire, a expliqué le Brigadier Général Ishaya Bauka, président de cette juridiction spéciale.
Les condamnés faisaient partie d’un contingent de 850 soldats envoyés au Libéria de septembre 2007 à avril 2008, pour participer à la Force onusienne de maintien de la paix.
La manifestation à laquelle ils ont participé a eu lieu à Akure (capitale de l’Etat d’Ondo) en juillet 2008, lorsqu’ils se sont insurgés contre la ponction de 5.040 dollars opérée par des officiers supérieure sur la somme qui leur était destinée.
Le versement des primes à des soldats africains qui participent à des opérations de maintien de la paix dans le monde a souvent conduit à des mutineries dans plusieurs pays de la sous région.