Nigeria : le palu coûte 528 milliards FCFA par an

Sont pris en compte dans cette évaluation les montants dépensés dans le traitement et la prévention ainsi que la perte de main d’œuvre occasionnée par les décès liés à la maladie, a affirmé Kim Rasmusen, cité par le quotidien nigérian The Vanguard.
En outre, selon la même source, 110 millions de cas de paludisme sont traités chaque année dans le pays, soit 60 pour cent de consultations externes et 30 pour cent d’hospitalisation. Environ 300.000 enfants nigérians meurent chaque année du paludisme.
Le gouvernement nigérian a initié une politique de généralisation de moustiquaires pour lutter contre cette maladie endémique.
”Le paludisme a des effets néfastes sur la croissance économique. Une gestion efficace permet de la prévenir la maladie”, a dit Kim Rasmusen.
”Le paludisme a une influence sur l’économie des pays. Son impact sur le PIB est estimé à 1.3 pourcent. Si un pays touché par le paludisme a, par exemple, une croissance annuelle de 4 pour cent, ce taux pourrait atteindre 5,3 pour cent sans la maladie”, a-t-il ajouté.
Selon lui, une lutte efficace pour cette maladie aurait un effet très positif sur la croissance économique.
On signale que 1000 moustiquaires imprégnées et utilisées correctement pendant un an peuvent baisser la mortalité infantile due au paludisme de 5,5 pourcent.