Nigeria : les « institutions coutumières » bientôt reconnues par la constitution

« Il n’ y a aucune loi qui reconnaisse ces institutions traditionnelles, qui jouent un rôle central pour l’unité, la paix et le développement de notre pays et nous devons y remédier », a déclaré le président nigérian dans un texte posté sur le site officiel de la présidence nigériane consulté par Ouestafnews.

La proposition du président nigérian sera soumise à l’assemblée nationale dès l’année prochaine, selon la même source. Goodluck Jonathan s’exprimait à l’intronisation d’un chef coutumier le lundi 27 décembre 2010.

Cette annonce intervient dans un climat social très tendu avec la résurgence des violences entre chrétiens et musulmans dans la ville de Jos, capitale de l’Etat du plateau dans le centre du Nigeria. Ces affrontements qui ont éclaté la veille de la fête de Noël ont jusqu’ici fait 86 morts et une centaine de blessés, selon un bilan diffusé dans plusieurs médias étrangers.

C’est la troisième série d’affrontements entre chrétiens et musulmans dans cette même ville de Jos durant cette année 2010, après celles de janvier et d’avril qui ont causé la mort de plusieurs centaines de personnes.