Obama en Afrique pour parler démocratie et … fric

Cette tournée africaine de Barack Obama « vise à renforcer les liens croissants entre l’Afrique subsaharienne et les Etats –unis, en termes de croissance économique, de commerce, d’investissement (et) de renforcement de la démocratie », précise le site internet de la Maison blanche consulté par Ouestafnews.

Au-delà des dirigeants politiques le président américain qui sera accompagné de son épouse, va aussi s’entretenir avec des hommes d’affaires, des membres de la société civile et des jeunes, selon la même source.

Cette visite sera l’occasion de renforcer et d’élargir la coopération avec l’Afrique subsaharienne en matière de renforcement de la paix.
Depuis, son arrivée au pouvoir le président Obama a fait du renforcement de la démocratie, la base de ses relations avec l’Afrique subsaharienne.

« L’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts mais d’institutions fortes », avait-il indiqué en juillet 2009 à Accra au Ghana lors de sa première sur le continent en tant que chef d’Etat.

En mars 2013, les présidents sénégalais, Macky Sall et sierra-léonais Ernest Bai Koroma, en compagnie de leur homologue malawite Joyce Banda ainsi que le Premier ministre cap-verdien José Maria Neves, tous arrivés au pouvoir à travers des processus jugés « démocratiques », avaient été reçus par Barack Obama à la Maison blanche.