OMVS : projet de centrale électrique pour 123 milliards

L’ouvrage dont la construction est confiée à une entreprise chinoise, sera réceptionné en 2012, rapporte le quotidien privé sénégalais L’Observateur qui précise qu’il est cofinancé par la Banque mondiale, la Banque européenne de développement et la Sogem.
La centrale disposera d’une production moyenne annuelle de 335 gigawatts par heures.
Le projet permettra en outre de résoudre le problème de la navigabilité sur le fleuve Sénégal de Saint-Louis (Sénégal) à Kayes (Mali).
La cérémonie de pose de la première pierre a été présidée, le 30 octobre 2009, par les présidents Amadou Toumani Touré (Mali), Abdoulaye Wade (Sénégal) et Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie).
Le Haut commissaire de l’OMVS, le Mauritanien Mouhamed Ould Merzoug avait déjà annoncé en mai dernier, que les opérations de navigation sur le fleuve Sénégal jusqu’en territoire malien devraient être lancées dans la deuxième moitié de l’année 2009.
L’OMVS, dont le siège se trouve à Dakar, regroupe quatre pays Ouest africains. Créée en 1972 par le Mali, le Sénégal et la Mauritanie, ces trois pays ont été rejoints plus tard par la Guinée. Elle a pour mission principale de promouvoir l’aménagement et le développement de la zone du fleuve Sénégal dans un cadre de coopération regroupant les Etats, notamment dans le domaine agricole et hydro-électrique.
La navigabilité du fleuve et le développement des régions riveraines par la création d’infrastructures adéquates, fait également partie des missions de l’organisation.