Or : Randgold annonce une découverte majeure au Sénégal et en Afrique de l’Ouest


Par Ouestafnews

« Ce gisement sera sans doute plus important que celui de Tongon en Côte d‘Ivoire », affirme Mining Weekly, publication spécialisée dans les questions minières citant le Directeur général de Randgold Mark Bristow.
Mark Bristow avait en 2006 affirmé que sa compagnie misait sur l’Afrique en raison de ses nombreuses « opportunités », selon les archives d’Ouestafnews.
Aujourd’hui, en plus de Tongon, la mine ivoirienne où l’on en est encore aux premières étapes de l’exploitation, Randgold exploite deux autres mines dans un autre pays d’Afrique de l’ouest, les mines de Morila et de Loulo au Mali.
Selon Mark Bristow, un personnel « exclusivement » sénégalais a travaillé depuis huit ans pour parvenir aux résultats de recherches positifs enregistrés à Massawa dont le potentiel de production est estimé à « plusieurs millions d’onces d’or ».
L’annonce de cette nouvelle s’accompagne pour la firme à capitaux majoritairement sud africains d’une augmentation de production au Mali, avec notamment des hausses de 11 % et 13 % respectivement enregistrés à Loulo et à Morila par rapport au trimestre précédent, selon des chiffres fournis par la firme et cités par quelques médias sud africains.
Les bénéfices de la société, cotée à la bourse de Londres, ont quant à elles connu un bond de 11% par rapport au trimestre précédent et un bond de 196% comparé aux bénéficies enregistrés au même trimestre de l’année dernière.
Ainsi, pour la première partie de l’année (Janvier à Juin 2008) Randgold a enregistré un bénéfice de 38,4 millions de dollars, soit plus de 16,9 milliards FCFA.
Ces résultats satisfaisant affichés par la firme minière se reflètent très peu dans la vie des populations, et de plus en plus des voix s’élèvent au sein des sociétés civiles africaines pour dénoncer le peu de bénéfices que la sous région tire de son immense potentiel minier.
Outre ces pays où elle a des opérations, Randgold a aussi des « bureaux de représentation » dans deux autres pays ouest africains, Burkina Faso et Ghana, ainsi que d’autres pays du continent, selon des informations fournies sur le site de la société.