Panafricanisme : le sommet de la diaspora reporté à cause des ”problèmes internes” en Afrique du Sud

”La Commission de l’Union africaine informe, après concertations avec le gouvernement sud-africain, que le sommet de la diaspora initialement prévu en novembre à Johannesburg, a été reporté en raison de problèmes internes en Afrique du Sud”, indique un communiqué.
”La Commission exprime son regret et indique qu’une nouvelle date sera fixée le plus tôt possible”, souligne-t-on de même source.
Quelque 79 chefs d’Etat et de gouvernement d’Afrique, d’Amérique Latine et des Caraïbes, ainsi que des représentants de la société civile venus de ces différentes parties du monde étaient annoncés à cette rencontre dont le thème est : ”vers une Afrique unie avec sa diaspora”.
La manifestation, co-organisée par la Commission de l’UA et le gouvernement sud-africain, est destinée à ”approfondir et à renforcer la coopération entre le continent et sa diaspora”, indiquait le gouvernement sud-africain dans un communiqué publié sur son site web avant l’annulation.
L’Afrique du Sud vit, depuis quelques semaines, une période d’incertitude politique qui a débouché sur la démission du président Thabo Mbeki, poussé vers la porte de sortie par la direction de son parti, le Congrès National Africain (ANC), au pouvoir.

Mbeki, âgé de 66 ans, avait succédé à Nelson Mandela en Juin 1999. Il devait terminer son mandant dans quelques mois. Les partisans de son successeur à la tête de l’ANC, Jacob Zuma, l’accusent d’avoir été à l’origine des poursuites judiciaires contre ce dernier.

Son successeur, Kgalema Mothlante, vice-président de l’ANC, a été installé dans ses nouvelles fonctions jeudi. Il a aussi formé un nouveau gouvernement.