Pétrole: 90 millions de dollars annoncés au Sénégal

« L’exploitation de cette superficie constitue un pas stratégique pour Cairn Energy et en tant que exploitant nous avons là un potentiel de plus d’un milliards et demi de barils »,’ a indiqué Simon Thompson, le directeur exécutif de Cairn.

Les activités vont commencer avec l’exploitation d’un premier puits pour un montant total de 90 millions de dollars, totalement pris charge par Cairn Energy, précise le site de l’entreprise.

Cet investissement permettra à Cairn Energy de récupérer 65 % des parts sur les trois blocs offshore situés dans les zones frontalières avec la Guinée-Bissau et la Mauritanie.

Les entreprises australienne Far limited et sénégalaise Petrosen qui étaient en joint-venture sur ces zones d’exploration d’une superficie totale de 7490 km2 se retrouvent avec respectivement 25 et 10% des parts.

La côte ouest africaine est considérée par beaucoup d’experts comme un futur hub pétrolier, après la découverte de brut en grande quantité en 2007 au Ghana et celles annoncées au Liberia et en Côte d’Ivoire beaucoup d’investisseurs se ruent désormais sur cette partie du continent.

En Janvier 2013, la compagnie britannique Tullow oil, présente au Ghana, et en Mauritanie a aussi conclu un investissement de 27 millions de dollars pour la recherche en Guinée Conakry.

Grosse tache noire dans ces projets d’investissement, les contrats signés dans ce domaine restent souvent nébuleux et gérés en catimini par une poignée d’individus, ne profitant que dans de rares cas à la grande masse de citoyens des pays concernés.