Piraterie sur internet : les acteurs ouest africains organisent la riposte

« La lutte contre la piraterie doit être faite en concertation et à tous les niveaux », a affirmé à la cérémonie d’ouverture Souleymane Ouédraogo, ministre burkinabè de la Culture, cité par le portail d’information Fasozine consulté par Ouestafnews.

Une trentaine de participants prennent part à cette rencontre qui se tient en marge de la journée internationale de la propriété intellectuelle, célébrée le 26 avril de chaque année, précise la même source.

Selon des chiffres fournis par la Fédération internationale de l’industrie phonographique(IFIP), le continent africain présente un taux de piratage des œuvres supérieur à 50%. L’ampleur du phénomène est telle que lors de la cérémonie d’ouverture des Kora Awards (évènement qui prime les artistes africains), tenue cette année au Burkina Faso, le président Blaise Compaoré avait également évoqué le problème.

« L’Afrique doit se constituer en muraille contre la piraterie », avait notamment déclaré le président du Faso cité par les médias de son pays et qui avait invité les différents acteurs à une « bonne organisation » pour vaincre le mal.

« On ne va pas à un combat sans plan. Il faut organiser les forces, car notre combat sera vain si nous ne nous organisons pas », avait-il notamment affirmé avant de promettre aux artistes de réunir ses pairs africains autour de ce problème.