Plus de 10.000 réfugiés mauritaniens recensés au Mali, 80 % veulent rentrer

L’opération a été lancée conjointement par le gouvernement malien et le HCR le 17 avril 2009 et a pris fin ce 28 juin 2009, selon un communiqué du HCR parvenu à Ouestafnews.
Selon le résultat du recensement, 10.483 ressortissants mauritaniens du cercle de Kayes ont répondu à l’appel dont 8.029 (soit 80%) ont clairement opté pour un rapatriement volontaire dans leur pays d’origine,
Entre 1989 et 1991, plusieurs milliers de Négro-Mauritaniens avaient fui les violences interethniques sévissant dans leur pays d’origine et trouvé refuge au Sénégal et au Mali, où beaucoup se sont installés dans le cercle de Kayes, le reste s’établissant dans la capitale, Bamako.
«Maintenant que l’opération d’enregistrement est terminée, nous devons nous atteler à offrir une perspective plus radieuse à ceux qui, un jour, ont fui leur pays’’, a expliqué Rufin Gilbert Loubaki, représentant régional adjoint du HCR pour l’Afrique de l’Ouest, cité par le communiqué.
« Il nous faut maintenant travailler, en étroite collaboration avec les parties concernées, pour ramener chez eux, dans la dignité et la sécurité, ceux qui ont opté pour un rapatriement volontaire, et aider ceux qui souhaitent rester au Mali à réussir leur insertion », a-t-il dit.
Depuis janvier 2008, le HCR procède au rapatriement volontaire de plusieurs milliers de réfugiés mauritaniens installés au Nord du Sénégal.
A la date du 24 avril 2009, le HCR avait ainsi rapatrié plus de 10.000 réfugiés mauritaniens du Sénégal où il reste encore 29.000 réfugiés mauritaniens dont 19.000 devraient opter pour un rapatriement volontaire dans les mois à venir et 10.000 autres pour une intégration dans ce pays.