Plus de 2 milliards FCFA pour la décentralisation au Niger

Le don a été approuvé le 29 novembre par le Conseil d’administration du Fonds africain de développement (démembrement de la BAD) réunie à Tunis, selon la même source.
Le montant devra servir principalement à améliorer "le cadre institutionnel" du programme de décentralisation, et surtout d’aider à lever les obstacles contre le projet de réforme et d’aider les populations à se l’approprier.
Une partie du financement servira à la gestion même du projet, qui selon la BAD devrait aussi grandement bénéficier aux femmes, aussi bien dans le recrutement des personnels des nouvelles administrations décentralisées que dans le cadre de contrats prévus avec des organisations féminines pour la gestion de certaines activités municipales, telles que la gestion de l’eau, des marchés, de la voirie, etc.
Le Gouvernement du Niger s’est engagé depuis avril 2002, dans un processus de décentralisation et de promotion de la gouvernance locale, pour mieux lutter contre la pauvreté, notamment par la mobilisation des ressources locales.
Les premières interventions de la BAD au Niger remontent aux années 1970.
A ce jour, les engagements cumulés de la Banque y ont atteint 476,7 millions de dollars américains et concernent une soixantaine d’opérations.