Plus de 70 milliards de la Bad pour soutenir la réforme du secteur chaotique de l’électricité au Nigeria

Dans ce pays considéré comme le géant d’Afrique de l’Ouest, les problèmes récurrents liés à l’approvisionnement des ménages en électricité, constituent un véritable paradoxe selon les observateurs, étant donné les richesses pétrolières dont regorgent le pays, premier producteur de brut dans le continent et huitième au niveau mondial.

« Cette assistance financière permet au gouvernement nigérian de lever les obstacles dans le domaine de la tarification et de l’abonnement mais aussi aux opérateurs privés d’investir dans le secteur de l’énergie », a souligné M. Janvier Litse , directeur Afrique de l’Ouest de la Bad cité par le quotidien « This Day » (privé) sur son site internet.

M. Litse s’exprimait en prélude à la venue au Nigeria du président de la Bad, Donald Kaberuka, qui effectue dans le pays une visite à partir du mardi 23 novembre 2010.

Par ailleurs, la Banque finance actuellement 33 projets dans le pays pour un montant global de 1,6 milliards (490 milliards FCFA ) dont 46% réservé aux infrastructures, ce qui, ajoute-t-il, est en phase avec la stratégie à moyen terme défini par le gouvernement nigérian dans le domaine des infrastructures.

Selon des recherches effectuées par Ouestafnews, la production d’électricité pour les ménages passera à 20.000 mw dans les quatre prochaines années grâce à la construction du nouveau réseau national prévu dans le plan de réforme.