Près de 700 infirmiers sénégalais exercent en Europe


Par OUESTAFNEWS

”Environ 27 pour cent des infirmiers nés au Sénégal travaillent à l’étranger. Ils sont 693 disséminés principalement en Europe : 3 en grande Bretagne, 6 en Belgique, 684 en France, sans compter les 102 recensés aux Etats-Unis”, selon le docteur Serigne Mansour Tall, chargé des programmes de ONU-Habitat au Sénégal et au Cap-Vert.

Près de 678 médecins, pharmaciens et chirurgiens sénégalais travaillent à l’étranger, dont 40 aux Etats-Unis, a indiqué le docteur Tall dans les colonnes du quotidien dakarois Wafadjri, en mettant en garde contre le risque de voir le continent africain devenir ”un réservoir” de médecins et d’infirmiers pour le Nord.
.

Serigne Mansour Tall précise que l’émigration des cerveaux se fait à des doses homéopathiques, expliquant qu’il s’agit de recrutements ciblés dans des secteurs clés comme la santé ou l’informatique.

Pour les pays comme le Ghana, le Cap-Vert, l’Angola et le Zimbabwe, c’est plus de la moitié des patriciens nationaux qui officient à l’étranger, a dit le docteur Tall, citant une étude du Center for global development.

Cette étude révèle en outre que 65.000 médecins et 70.000 infirmières africaines travaillent à l’étranger.

”Comme le sont les Philippines pour les marins, l’Afrique risque de devenir le réservoir de médecins et d’infirmiers pour le Nord alors qu’elle en a grandement besoin”, se désole le chargé des programmes de ONU-Habitat au Sénégal et au Cap-Vert

Sur les raison de cet exode, il souligne que ”si pour les mêmes activités, on gagne dix fois plus que son salaire du Sénégal, le départ s’impose pour certains”.