Présentielle au Mali : pas de fraudes lors du second tour (observateurs)

La mission d’observation de l’Union européenne (UE) n’a constaté aucune «fraude», seulement des «irrégularités procédurales», lors du second tour de la présidentielle au Mali, a déclaré, le 13 août 2018, Cécile Kyenge, chef de la dite mission.

Dans des propos relayés par l’AFP, Mme Kyenge affirme qu’un nombre total de 90 observateurs étaient déployés dans 440 bureaux de vote. Le nombre total de bureaux de vote s’élève tout de même à 23 041.

La mission d’observation de l’Union africaine (UA), a elle aussi indiqué, ne détenir « à ce stade », «aucun élément tangible» démontrant de quelconques irrégularités.