Présidentielle américaine : saisie au Nigeria de fonds ‘destinés à la campagne’ de Barack Obama

La commission a indiqué que dès les donateurs ”seront totalement identifiés”, l’argent leur sera restitué, rapporte la presse locale.
L’EFCC a ajouté les 74,1 millions de nairas (environ 285 millions de francs CFA) ont été rassemblés par le projet Africa for Obama campaign (l’Afrique pour la campagne d’Obama) dirigé par le directeur général de la Bourse des valeurs du Nigeria, le professeur Ndidi Okereke-Onyuike.
Arguant qu’il voulait sponsoriser des noirs américains à la Convention démocrate organisée la semaine dernière pour booster la candidature d’Obama, Madame Okereke-Onyuike a organisé un diner de gala où l’entrée était fixée à 2,5 millions de nairas (9,6 millions de francs CFA).
Mais l’équipe de campagne d’Obama, dans un communiqué publié depuis les Etats-Unis, s’est dissociée de cette manifestation que beaucoup de Nigérians ont critiquée.
Dans un autre communiqué, le porte-parole de la Commission, Femi Babafemi, a précisé qu’il a saisi les fonds obtenus lors de ce diner controversé après avoir discuté avec les organisateurs. Il a assuré que la commission est en train d’étudier les modalités de rembourser l’argent aux différents contributeurs.
Le président de la commission Farida Waziri, durant l’audition, a conseillé Madame Okereke-Onyuike, de tenir compte de sa position sur le pays, notamment sur le marché financier.
Par ailleurs, des parlementaires nigérians, qui avait effectué le déplacement à Denver pour les besoins de l’investiture d’Obama, estiment que cette démarche n’est pas la meilleure dans la mesure où l’accès au lieu où s’est déroulée la Convention leur a été interdit.
Seul le vice-président du Sénat a été autorisé à assister à la manifestation, parce qu’étant le seul couvert par l’invitation du National democratic institute (NDI).