Présidentielle en Guinée : dépenses électorales plafonnées à 5 milliards, caution maintenue à 400 millions francs guinéens

Cette décision « vient ainsi confirmer définitivement la décision conjointe de la commission électorale et du ministère de l’Administration du territoire malgré la grogne de beaucoup de partis politiques qui « estiment le montant de la caution trop élevé », écrit le site guinéen d’information Guineenews.

L’auteur de l’article, s’appuyant sur l’avis de « quelques observateurs », estime que le montant de la caution « permettra de limiter les candidatures ‘fantaisistes’ » et va « surtout favoriser la création de grandes alliances politiques».

« Tous les candidats qui auront recueilli au moins 5 % de suffrage exprimé à la présidentielle verront leur caution remboursée dans les 15 jours suivant la proclamation des résultats par le trésor public », précise la même source.

L’élection présidentielle en Guinée est prévue le 27 juin prochain. Elle devrait aider à mettre fin à la période d’instabilité dans ce riche pays d’Afrique de l’Ouest, qui vit une transition chaotique depuis le décès en décembre 2008 du Président Lansana Conté.