Présidentielle U.S : Obama porte l’écart dans les sondages à …16 points, remporte les « early votes »

Les résultats d’un sondage rendu public ce 28 octobre donnent à McCain 36 % d’intentions de vote, ce qui le place désormais à 16 points derrière son rival démocrate qui totalise 52 % d’intentions de vote, avec une marge d’erreurs de 3 points, rapporte l’agence américaine Associated Press.
Le sondage, qui a été réalisé par le Pew Center avec un échantillon de 1325 électeurs inscrits, montre que la majorité des électeurs sans parti voteraient volontiers pour Barack Obama, selon la même source.
Par ailleurs, selon la version en ligne du journal britannique The Guardian, qui cité des sondages réalisés par le même Pew Center auprès d’électeurs ayant déjà voté, Obama remporte l’élection avec presque 20 points d’écart le vote chez ces « early voters » (électeurs qui décident de voter à l’avance dans certains Etats qui le permettent).
Selon ce sondage, 54% des sondés affirment avoir voté pour Obama contre 34% pour Mcain.
Cependant le nombre de ces s « early voters » est insignifiant pour déterminer l’issue finale du scrutin. Ils sont environ 12 millions sur un électorat total estimé à 212 million d’électeurs.
Sénateur de l’Illinois, Barack Obama est parti d’une position d’outsider lors des primaires lancées au début de l’année au sein de son parti avant de remporter une victoire épique contre Hillary Clinton, épouse de Bill l’ex-président américain. Depuis son histoire déjà fascinante passionne et captive le monde entier.
Ses origines africaines, dues à son père Kenyan, ont fait de sa campagne une affaire presque continentale en Afrique.
Son histoire continue de fasciner le monde et beaucoup voit en lui, le symbole vivant d’un monde « post-racial », dont les Etats-unis seraient l’illustration si Barack Obama venait être élu.
Toutefois, les réticences de certains extrémistes blancs et la peur que manipule le camp républicain, font craindre un retournement de situation.
Ainsi, à six jours du jour décisif, les médias américains ont rapporté l’arrestation de deux extrémistes néo-nazis qui menaçaient de tuer le candidat noir-américain.
Au même moment, le site internet de la chaine de télévision MSNBC s’interrogeait sur la possibilité pour Barack Obama de subir « le même sort qu’Al Gore en 2000 ».
A l’poque le candidat démocrate avait remporté le vote « populaire » mais perdu l’élection, puisque certains Etats pèsent plus que d’autres en nombre de grands électeurs qui sont seuls à déterminer l’issue final du scrutin.