Putsch au Mali : l’UA suspend le pays  

L’Union africaine (UA) a suspendu le Mali et exigé la libération du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), renversé le 18 août 2020 par des militaires révoltés.

L’UA « suspend le Mali jusqu’au retour de l’ordre constitutionnelle et demande la libération du président Boubacar Keïta, du Premier ministre et des autres responsables du gouvernement arrêté par la force par l’armée », indique le Conseil paix et sécurité de l’UA sur son compte Twitter.

Le 18 août 2020, IBK a été arrêté par des putschistes qui l’ont ensuite poussé à la démission et à prononcer la dissolution de l’Assemblée nationale.