Rallye Lisbonne-Dakar : les menaces terroristes sauvent les Maliens

Les organisateurs de cet évènement, qui chaque année coûte la vie à d’innocents Africains sans grande conséquence, "ont décidé d’annuler les deux étapes Nema-Tombouctou et Tombouctou-Nema, programmées les 16 et 17 janvier 2007", indiquent les organisateurs sur le site web officiel de l’évènement visité par Ouestafnews.
Les promoteurs de la course expliquent ce changement par des raisons de sécurité.
Auparavant, des informations parues dans la presse, avaient fait état de menaces sur la sécurité du rallye de la part du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), un mouvement terroriste algérien, dont certains élément sont actifs dans le nord du Mali.
Les organisateurs du rallye avaient auparavant minimisé ses menaces, avant de se raviser, suivant en cela "les recommandations" du ministère français des Affaires étrangères.
L’année dernière le "rallye-raid" avait fait plusieurs victimes africaines, pour la plupart des enfant innocents.
Depuis son lancement en 1979, le Rallye a tué près d’une dizaine d’enfants, tous sur le sol africain.
Pour son édition 2007, le rallye-raid – que certains surnomment l’aventure de la honte – partira de Lisbonne au Portugal le 6 janvier pour s’achever le 21 janvier au Lac Rose, petit site touristique non loin de la capitale sénégalaise.