Ramadan en Afrique de l’Ouest – début lundi au Burkina, Niger, Mauritanie, mardi au Sénégal

Au Burkina Faso, El Hadji Oumarou Kanazoé, dans un message diffusé par la RTB (radio télévision du Burkina) a annoncé que le croissant lunaire, a été aperçu dans certaines régions Burkina et que par conséquent le jeune y débute le 1er septembre.
De son côté, la chaine de télévision Africable (basée à Bamako) annonçait le début du ramadan au Niger, en Côte d’Ivoire, ainsi que dans deux pays d’Afrique centrale (Gabon et Cameroun).
En Mauritanie, le mois considéré comme béni par les musulmans du monde entier, débute lundi selon le site Islamonline visité par Ouestafnews. Cette date était retenue par la majeure partie des pays du monde, selon le site Islamonline consulté par Ouestafnews.
Au Sénégal, une commission d’observation du croissant lunaire a affirmé que la lune n’ayant été aperçu dans aucune partie du pays, le jeûne y démarre le mardi 2 septembre.
Le Sénégal sera ainsi l’un des rares pays du monde à démarrer le jeûne le mardi 2 septembre, avec le sultanat d’Oman et le Royaume du Maroc.
Le Nigéria, géant de l’Afrique de l’Ouest avait quant à lui débuté le ramadan dès le dimanche 31 août, en même temps que la Lybie.
Le début du ramadan, qui en principe repose sur l’apparition du croissant lunaire, cause d’énormes divergences au sein des différentes communautés musulmanes dans le monde, faute de consensus sur le mode d’appréciation de cette apparition.
Alors que certains savants musulmans soutiennent qu’il faut scruter le ciel et s’en tenir à cette observation, d’autres estiment que des calculs pourraient suffire pour déterminer le début du ramadan.
Et même au sein des ses deux grandes « écoles » de pensée des sous groupes existent quant aux étendues géographiques ou territoriales concernées par le début du ramadan, que ce soit suite à l’observation du croissant lunaire ou suite à des calculs.