Ramadan : Niger, Gambie, Burkina Faso et Togo démarrent jeudi, le Sénégal vendredi


Par : Ouestafnews

Ces pays, selon l’APS, considèrent le mercredi 12 septembre comme la dernière journée du mois de "Chaabane" et suivent en cela plusieurs pays arabes qui se fondent sur des calculs pour déterminer le début du Ramadan.
Au Sénégal, pays où l’on attendait de scruter le ciel et d’y apercevoir le croissant lunaire avant de décider d’entamer le jeûne, une Commission d’observation du croissant lunaire y a annoncé merecredi soir que le Ramadan "débute vendredi", faute d’apparition de l’astre "sur le territoire national."
Pour cette année il semblerait que cette décision ait fait le consensus auprès des grandes confréries religieuses.
Au Nigeria et au Cameroun les musulmans avaient déjà débuté le mois de ramadan dès mercredi même.
Ce début en "rangs dispersés" du Ramadan dénote le manque de consensus au sein de la communauté islamique mondiale sur la manière de déterminer le début et la fin du Ramadan, plusieurs thèses étant opposées.
Parfois ces divergenses se retrouvent au sein d’un même pays, comme le Sénégal par exemple, où des écoles religieuses ou des confréries différentes adoptent chacune sa méthode pour déterminer ces dates clés du calendrier musulman, l’Etat étant incapable de trancher le débat.
En dépit de ces divergences sur le calendrier, les musulmans du monde entier considèrent le Ramadan comme une période de grâce, pendant laquelle doivent prévaloir la piété, la tolérance et le partage.
L’être humain est par ailleurs invité en cette période à faire preuve de continence et de retenue face aux plaisirs de la vie et à dominer tous ses instincts animaux du lever au coucher du soleil.
Les nuits sont marquées par de longues séances de prières dans les mosquées ou en groupe au sein des familles, mêm si dans certaines sociétés l’aspect festif marque l’iftar, le moment du crépuscule où le fidèle rompt son jeûne.