Rapport IGE 2012 : Port, ARTP, corruption et gabegie

Rapport IGE 2012 : Port, ARTP, corruption et gabegie

La mauvaise gestion du Port autonome de Dakar (PAD), un des poumons de l’économie sénégalaise, n’a pas échappé aux contrôleurs de l’IGE. Une gestion marquée par des « défaillances » et des « carences » qui se «traduisent par des pertes financières importantes au détriment de l’Etat ».

Pour la période visée, c’est  Bara Sady, qui était à la tête de cette entreprise publique, souvent victime de ses dirigeants et de la politisation du poste de Directeur.

L’Agence de régulation des postes et télécommunications (ARTP), a également servi de vache à lait à ceux qui avaient en charge sa direction. Aussi, deux de ses directeurs (Daniel Goumalo Seck et Ndongo Diaw) ont-ils eu maille à partir avec la justice. De même, nombre de membres du «Conseil de régulation » (devenu Collège depuis) ont bénéficié des largesses indues de cet organisme.