Relations sino-africaines : l’Union Africaine pose le débat


PAR OUESTAFNEWS

Relations sino-africaines : l’Union Africaine pose le débat
Les relations sino-africaines ont été au centre d’une conférence tenue à Addis Abeba ce 18 janvier à l’initiative de la Commission de l’Union Africaine (U.A), a appris Ouestafnews de sources proches des organisateurs.
La rencontre était animée par le sénégalais Adama Gaye, auteur d’un ouvrage sur la question, qui avait à ses côtés le professeur Chris Alden de la London School of Econmics (LSE) et le Dr Harry Brodmann de la Banque mondiale, à Washington.
Ces deux intervenants sont également des experts reconnus des relations sino-africaines.
"Une chose est déjà claire à l’esprit de tous: que cela entraîne une +sinomania+ ou une +sinophobie+, chacun de nous ici sait combien la présence de la Chine fait bouger les choses en Afrique", a d’emblée affirmé le conférencier qui abordait le thème « Chine-Afrique, aube d’une ère excitante».
L’auteur de l’ouvrage "Chine Afrique – le dragon et l’autruche", n’a pas manqué de souligner les effets d’une telle présence massive de la Chine sur le continent, qui a fini de transformer l’Afrique, jadis marginalisée et méprisée en une "belle et jeune fille courtisée" de tous.
Poursuivant sur cette lancée il n’ pas manqué de se poser la question : "Et pourquoi donc l’Occident s’inquiète-t-il de l’arrivée de la Chine sur le continent ?".
La rencontre d’Addis entre dans le cadre d’une série de débats similaires organisés par l’U.A sous l’appelation « les Vendredi de la Commission ». Elle a eu lieu en présence des diplomates accrédités auprès de l’UA, des fonctionnairs internationaux, des universitaires et chercheurs présents dans la la capitale éthiopienne.