Sahel : prévision de forte production céréalière

« Le niveau de production céréalière attendue dans la région Sahel/Afrique de l’ouest se situerait entre 57 et 64 millions de tonnes ce qui correspondrait à un accroissement de 5 à 17% par rapport à l’année dernière », indique le Cilss dans son dernier bulletin d’actualités consultés par Ouestafnews.

La bonne production céréalière attendue est due, selon le Cilss, à des pluies « précoces et abondantes et bien réparties dans le temps et dans l’espace pour la grande majorité des pays ».

Les marchés restent bien approvisionnés et les prix élevés qui y sont constatés connaîtront une baisse au vu du déroulement de la campagne agricole. Malgré les bonnes récoltes globalement attendues, le Cilss souligne notamment que la situation nutritionnelle reste préoccupante au Niger au Tchad et en Gambie

Toutefois, cette forte pluviométrie a causé des inondations qui menacent les périmètres rizicoles au Sénégal, au Niger et au Nigeria. Ces inondations ont également causé l’apparition de e cas de diarrhées et de choléra qui posent des risques sur la situation nutritionnelle, note le bulletin.

Pour la saison 2011-2012, caractérisée par une mauvaise pluviométrie, la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) notait une baisse de 9 % de la production céréalière en Afrique de l’ouest. Les pays les plus touchés étaient la Gambie avec une baisse de 56 %, le Sénégal 36 %, le Niger 31 % et le Burkina Faso 20 %.

Pour la saison en cours, les projections de bonnes récoltes pourraient être contrebalancées, par  l’invasion acridienne en provenance du Maghreb annoncée en Afrique de l’ouest par la Fonds des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao).

A cet effet, le Cilss entre autres recommandations, exhorte ses pays membres à appuyer les programmes de réponse et accroitre la surveillance sur le criquet pèlerin et renforcer les cultures de contre-saison.