Scandale au Nigeria autour de 3.000 milliards FCFA pour des contrats fictifs sous Obasanjo


Par Ouestafnews

Aucune de ces sociétés n’est connue de la Commission nationale des entreprises, selon une enquête de la Chambre basse du Parlement, rapportent plusieurs quotidiens nigérians.
Ces marchés étaient destinés à des projets d’électrification, selon la commission parlementaire sur l’énergie et les métaux qui a révélé les manquements.
La commission d’enquête s’intéressait notamment à l’argent dépensé dans la revitalisation du secteur énergétique entre 1999 et 2007.
Lors de son audition par le Parlement, l’ancien ministre de l’Energie et des Métaux, et Lyel Imoke, qui s’est expliqué sur sa responsabilité dans cette affaire, affirmant qu’il a laissé ce département dans de ”bonnes conditions”.
Olusegun Obasanjo a quitté le pouvoir en mai 2007, après avoir dirigé le Nigeria pendant 8 ans. Il a été remplacé par Umaru Yar’Adua, candidat présenté par le Parti démocratique populaire (PDP, au pouvoir).
Premier producteur de pétrole du continent africain, le Nigeria est pourtant confronté à d’énormes problèmes énergétiques.
La distribution de l’électricté n’y est assurée que par intermittence et les classes aisées ainsi que la plupart des grandes entreprise du pays ne fonctionnent que grâce à des groupes électrogènes.