Sécurité maritime : la Gambie s’équipe

Ces navires constituent un don de la république de Taiwan dont la Gambie est un des derniers partenaires en Afrique de l’Ouest.

« Nous continuerons de faire en sorte que nos eaux territoriales soient bien protégées, de dissuader et de punir les bandits qui agissent en mer », a déclaré la vice-présidente gambienne, Isatou Njie Saidy lors de la réception des navires le 23 août 2013 à Banjul.

Ces trois bateaux d’un poids de 8 tonnes et de dix mètres de long chacun, sont équipés d’une artillerie capable de riposter aux attaques, en plus de leur mission de surveillance côtière.

La présence des pirates maritimes qui ont massivement investis les côtes ouest africaines et le Golfe de Guinée poussent les pays de ces régions à s’équiper pour enrayer la menace.

Dans cette même optique, le Sénégal et le Togo ont fait la commande de plusieurs navires patrouilleurs chez le constructeur français Raidco Marine.

Selon defenceweb, ce don de Taiwan constitue un véritable coup de main à la marine gambienne, faiblement équipée jusqu’ici avec seulement trois vieux patrouilleurs.

La Gambie et le Burkina Faso constituent les deux derniers pays en Afrique de l’ouest à encore entretenir une coopération et des liens diplomatiques avec Taiwan, alors que beaucoup de pays africains lui ont tourné le dos pour ne pas s’aliéner la nouvelle grande puissance économique qu’est la Chine.