Sénégal : des centaines de personnes ont violemment manifesté, après la mort d’un pêcheur tué par les garde-côtes mauritaniens 

Des centaines de personnes ont manifesté ce lundi 29 janvier 2018à Saint-Louis, dans le nord du Sénégal, après la mort ce weekend d’un jeune pêcheur sénégalais tué par des garde-côtes dans les eaux territoriales mauritaniennes, rapporte l’AFP. Selon la même source, au moins trois boutiques appartenant à des Mauritaniens ont été pillées par les manifestants, qui ont été dispersés par la police à coups de grenades lacrymogènes. Des véhicules ont également été incendiés et au moins deux policiers et un gendarme ont été blessés par des projectiles lancés par les manifestants, qui ont scandé des slogans pour réclamer des licences de pêche en Mauritanie.