Sénégal : Début du dépouillement et le vote qui se poursuit

Les stations de radio privées ont passé la soirée à relayer ces résultats, mais de très grands retards, dus à de nombreux dysfonctionnements ont conduit les autorités à repousser l’heure de fermeture jusqu’à 22 heures GMT – au lieu de 18H00 prévues auparavant – dans plusieurs bureaux où les électeurs faisaient encore la queue bien après l’heure prévue de fermeture.
"Il est trop tôt pour évaluer l’impact de ces retards et de ces dysfonctionnements dans la crédibilité du scrutin", a confié tard dans la soirée du 25 février Alioune Tine le secrétaire général de la Raddho (Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme) qui avait déployé plus de 1000 observateurs "nationaux" sur le terrain.
Dans un communiqué transmis à Ouestafnews, l’équipe d’observateurs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest annonce qu’elle fera une "déclaration préliminaire" lundi 26 février en milieu de journée sur les résultats de son observation.
Environ cinq millions d’électeurs devaient élire leur président parmi 15 candidats, dont le président sortant, Abdoulaye Wade.