Sénégal : des consuméristes 2.0

Sénégal : des consuméristes 2.0
« Il n’y avait pas de dialogue entre les marques et les consommateurs qui n’avaient comme canal d’information que la publicité », a expliqué à Ouestafnews Cheikh Tidiane Kâne, administrateur de Xaima.net.

La plateforme, selon son promoteur s’appuie sur des méthodes scientifiques pour proposer des « guides d’achat » aux consommateurs à travers des analyses et des études comparatives des prix pratiqués par les différents commerces ou entreprises, sur des produits allant des denrées alimentaires aux tarifs de télécommunications.

Par exemple, une étude détaillée a été réalisée sur la promotion des « clés internet » que proposent deux opérateurs concurrents présents au Sénégal et une autre sur les prix de produits de base pratiqués dans les supermarchés de Dakar.

Animé par une équipe de cinq personnes Xaïma veut aussi s’appuyer sur l’interactivité des réseaux sociaux pour créer un canal d’information et d’expression. Selon M. Kâne, ce travail est différent de celui des associations de défense des consommateurs, telles qu’elles sont traditionnellement connues en Afrique.

« Les associations de consommateurs font un travail juridique et administratif… on leur laisse ce coté-là, par contre ce sont des partenaires », précise t-il.

En gestation depuis un an et opérationnel depuis deux mois, Xaïma a été monté sur fonds propres par ses initiateurs qui tiennent à l’indépendance et à la crédibilité de l’initiative.

Le mot xaima qui se prononce « khaima », signifie « évaluer ou calculer » en wolof, une des langues nationales du Sénégal.