Sénégal: le commerce extérieur plombé par de multiples « crises »

Le volume des exportations a ainsi légèrement reculé (0,3 %) passant de 890,7 milliards FCFA en 2009 (contre 893 milliards FCFA l’année précédente). Les importations ont quant à elles enregistré un net recul (15,5 %) pour se retrouver à moins de 2142 milliards de FCFA en 2009 après avoir atteint plus de 2534 milliards en 2008, selon des chiffres fournis par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Cette baisse du commerce extérieur s’explique au niveau des exportations par une « surexploitation des ressources halieutiques qui a réduit les disponibilités à l’exportation », explique l’ANSD dans une note d’analyse parvenue à Ouestafnews.

La difficulté d’accéder au marché européen où les Etats protègent leur production agricole est aussi un des facteurs expliquant cette baisse des exportations sénégalaise, explique la même source.

Au niveau des importations, la chute est due, entre autres facteurs, à la « baisse de l’activité commerciale au niveau mondial » et aux difficultés d’accès aux prêts bancaires destinés au financement des transactions commerciales.

En 2009, 54 % des importations concerne les produits pétroliers, les céréales, des machines et appareils ainsi que du matériel de transport, explique l’ANSD.

En direction du continent africain, les exportations du Sénégal sont tombées de 8% passant de 437,5 milliards FCFA en 2008 à 404 milliards FCFA en 2009.

En dépit d’un net recul des exportantions vers le Mali, ce pays voisin du Sénégal, reste son premier client dans la sous-région ouest africaine. Toutefois, sa part dans les exportations sénégalaises est passée de 53,7 % en 2008 à 48 % en 2009.

Les importations du pays en provenance du continent africain sont tombées à 404 milliards FCFA en 2009 contre 571 milliards FCFA en 2008.

Selon l’ANSD, le recul de l’activité économique mondiale de 2,2 % faisant suite à la récession de 2007 a induit une contraction des échanges commerciaux de marchandises.