Sénégal : plus de sénat

Selon l’Agence de presse sénégalaise (APS), le texte a été adopté par 176 voix sur les 250 que compte le Congrès qui réunit l’Assemblée nationale et le Sénat.

La suppression de cette chambre, avait été annoncée le 28 août 2012 par le président sénégalais Macky Sall. Le président sénégalais avait alors affirmé vouloir affecter le budget de cette institution (environ huit milliards FCFA) dans la lutte contre le phénomène récurrent des inondations qui, cette année ont déjà fait une dizaine de morts dans le pays.

« Certes le sénat peut permettre d’élargir la représentativité populaire (mais) quoi de plus urgent que l’allégement des souffrances de notre peuple dont les attentes constituent le centre de mes préoccupations », soutenait le président Sall dans un discours radiotélévisé.

Ses détracteurs avaient par contre dénoncé un décision purement politicienne alors que la société civile saluait la décision.

Le débat sur l’opportunité du Sénat, que des observateurs sénégalais qualifient de lieu de « re-casement de la clientèle politique », s’est toujours posé dans le débat politique sénégalais. Le président Abdoulaye Wade qui a dirigé le pays de 2000 à 2012, l’avait supprimé dés son arrivée au pouvoir avant de le ré-instituer au cours de son magistère.