Sierra Leone : huit prisonniers du Tribunal Spécial vont purger leur peine au Rwanda

Mis en place depuis 2002, le Tribunal spécial pour la Sierra Léone était chargé de juger les personnes accusées de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité commis durant la guerre civile dans ce petit pays d’Afrique de l’Ouest qui a depuis retrouvé la paix.
« Parmi les personnes transférées figurent trois dirigeants du Front révolutionnaire uni (Ruf) dont les sentences ont été confirmées en appel cette semaine », affirme le Tribunal dans un communiqué transmis à Ouestafnews.
Le Ruf était un des principaux mouvements impliqués dans le conflit armé en Sierra Leone. Le mouvement a été accusé d’avoir commis de « graves atrocités » durant la guerre civile sierra Léonaise qui a duré plus d’une décennie, de 1991 à 2002.
Trois responsables du Conseil révolutionnaire des Forces armées (AFRC) qui avait destitué brièvement en 1997 le président élu Ahmad Teejan Kabbah pour s’installer au pouvoir, font aussi partie des prisonniers transférés « sous haute sécurité » ce 31 octobre 2009 au Rwanda, selon la même source.
Le Tribunal spécial qui a fini son travail en territoire sierra-léonais doit néanmoins achever le jugement de l’ancien président Charles Taylor, dont le procès a été délocalisé à la Cour de Justice de La Haye.
M. Taylor, qui était arrivé au pouvoir dans son propre pays par les armes, est accusé d’avoir été un des acteurs derrière la guerre civile en Sierra Leone.