Sommet des chefs d’Etat du Conseil de l’Entente à Yamoussoukro le 10 mars

Le Togo fait partie depuis 1966 de cette organisation créée en 1959 par la Côte d’Ivoire, le Burkina, le Bénin et le Niger, mais restée longtemps léthargique.
Le président togolais, Faure Gnassingbé, devrait participer à ce sommet, selon le site officiel du gouvernement togolais consulté par Ouestafnews.
Fin février, un journal ivoirien, Le Temps annonçait le souhait du président ivoirien, Laurent Gbagbo de raviver le Conseil de l’Entente.
« Laurent Gbagbo procède par petits pas diplomatiques à récréer le plus vieil instrument d’intégration sous-régionale», écrivait notamment ce journal.
Citant des sources diplomatiques, la même source ajoute que « le Président ivoirien fait de la ‘résurrection’ du Conseil de l’Entente, un challenge politique ».
Parmi les instruments les plus connus de cette organisation sous régionale, figure « le Fonds d’entraide et de garantie des emprunts qui permet de soutenir les membres les plus défavorisés », rappelle de son côté le site du gouvernement togolais.