Télécoms : la Côte d’ivoire dissout son organe de régulation

Selon un communiqué laconique, posté sur le site de l’organisation, il est indiqué que l’Autorité nationale de Régulation des Télécommunications de Côte d’Ivoire (ARTCI) et l’Agence Ivoirienne de Gestion des Fréquences Radioélectriques (AIGF) créées par ordonnance présidentielle en mars 2012 reprendront les activités de l’ATCI.

Aucun détail n’est cependant fourni sur les fondements de la dissolution de cette organisation mise en place en juillet 1995. Jusqu’ici l’ATCI avait comme mission  de réguler le secteur des Télécommunications en Côte d’Ivoire. Le site d’informations spécialisé techmissus qualifie cette décision de “floue”.

De son côté le site Koaci.com rapelle que pendant la crise post-électorale qui a duré de novembre 2010 à avril 2012  l’ATCI fut  à l’origine d’un décret bloquant l’accès à certains médias nationaux et internationaux.
 
Lire aussi:
Régulation médiatique: le modèle béninois plébiscité